Talsinia

Forum de role playing médiéval fantastique policier
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les domaines d'activité

Aller en bas 
AuteurMessage
Autorité
Admin
avatar

Titre : Cheffe

Messages : 191

MessageSujet: Les domaines d'activité   Sam 13 Oct - 20:09

L’univers des Cultivateurs - Autour de la lutfa

La lutfa pousse dans la boue qui stagne au fond des marais, les noix sont implantées profondément tandis qu’une longue tige remonte à la surface pour étaler trois ou cinq feuilles à la surface. Ces tiges leur sont vitales et il est délicat de se déplacer dans l’eau sans les briser. Les Moissonneurs se déplacent donc à l’aide de petites embarcations légères à fond plat et de petites rames ressemblant à des cuillères ou des louches. Ils savent où se trouvent les plants et savent les éviter, en prennent soin et leur fournissent tout ce dont ils ont besoin.

Les Moissonneurs sont chargés de la récolte. La lutfa se récolte à la fin de l’été ou au début de l’automne selon les conditions météorologiques ainsi que la production de l’été. A cette période, tous les Moissonneurs s’entraident, ils ne prennent plus en compte les limites des propriétés et se prêtent main forte. La fin des récoltes est également l’occasion de faire la fête.
Ils prennent leur dû, calculé en fonction de la famille qu’ils doivent nourrir, et donnent le reste à leur patron. Ceux-ci prennent également de quoi nourrir leur famille pour l’année puis partagent la récolte en deux. La première moitié ira à la ville (à prix bas déterminé par la loi) qui se charge de la stocker puis de la vendre sur les marchés, la seconde partie est destinée à l’exportation.

Les Moissonneurs ne sont pas payés régulièrement toute l’année. Ils reçoivent beaucoup au moment de la récolte, presque rien en hiver où les marais se reposent et gèlent et un salaire hebdomadaire à partir du printemps. A eux de gérer leur argent.
Quelques exceptions sont remarquées pour la qualité d’un Moissonneur (souvent le chef du terrain) quand le maître est généreux. Il lui octroie alors un salaire régulier toute l’année.


Dernière édition par Autorité le Dim 14 Oct - 8:19, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Autorité
Admin
avatar

Titre : Cheffe

Messages : 191

MessageSujet: Re: Les domaines d'activité   Dim 14 Oct - 6:09

La chasse

Parce que les talsiniens ne peuvent pas se nourrir exclusivement de lutfa, ils importent des denrées, mais la viande, elle, se conserve mal, aussi la ville est-elle obligée de la produire elle-même. N’ayant que peu de place pour l’élevage, le métier de chasseur est apparut, un métier dangereux car la seule zone giboyeuse aux environs de la cité est la forêt, dangereuse et mystérieuse.
La chasse s’effectue par campagnes. Des groupes comptant environ dix personnes dont un Garde partent dans la forêt afin d’y tuer le gibier, au retour des chasseurs, la viande est achetée par la ville et répandue sur les marchés talsiniens. Les autres ressources (fourrures, cuirs…) sont vendues aux artisans concernés.

La ferronnerie

Il existe très peu de forges à Talsinia, et donc peu de forgerons, car le gouvernement contrôle de près l’entrée des métaux dans la cité. Deux forgerons travaillent pour le gouvernement et pour la ville, leurs ateliers se situent non loin de la Maison des Gardes. Ils ont facilement accès à la matière première mais chacune de leurs ponctions dans les réserves de la ville sont soigneusement enregistrées. Les forgerons civils sont quant à eux limités en matière et en quantité, ils n’ont accès qu’au fer et ne peuvent toucher l’acier, leur domaine se limitant à la fabrique d’outils ou de n’importe quel objet “civil” mais en aucun cas d’armes. Il existe bien entendu des forgerons clandestins qui se fournissent en matière par des voies détournées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Autorité
Admin
avatar

Titre : Cheffe

Messages : 191

MessageSujet: Re: Les domaines d'activité   Dim 14 Oct - 6:11

Art, science ou charlatanisme ?

Ceux qui les pratiquent parlent de sciences, les autres considèrent qu’il s’agit d’art ou bien d’un don, mais la plupart des gens parlent de charlatans qui profitent de la crédulité des bonnes femmes pour se faire de l’argent. Il faut dire que ceux qui sont réellement doués de telles capacités sont rares (hormis les druides) tandis que les imposteurs pullulent. Difficile dans ce cas de se faire entendre et respecter. Certains choisissent donc de garder leur don secret, d’autres le défendent haut et fort, ils en font leur métier et se font payer pour leurs services, en argent sonnant ou en nature (par un don de nourriture, d’objets ou par un service rendu en échange), ce qui n’aide pourtant pas toujours à améliorer leur réputation.

Les devins :

Lorsqu’il s’agit de l’avenir, les devins sont incollables. Chaque devin a sa méthode et son domaine de prédilection, certains préfèrent le futur de la cité, d’autres les destins individuels des humains, il en est même qui se sont spécialisés dans les histoires de cœur, mais ils sont rares. Les devins utilisent toutes sortes d’outils pour officier, ceux-ci étant des choses banales du quotidien, les gens ont du mal à croire en un véritable pouvoir. Il en est qui lisent dans les feuilles de thé (un grand classique), d’autres dans la forme des nuages, le vol des oiseaux, le sens du vent ou n’importe quel évènement qui survient dans le monde aussi insignifiant puisse-t-il paraitre aux yeux du commun des mortels. Il en est même qui lisent dans les entrailles des animaux (un spectacle répugnant il faut bien le dire, mais qui a fait ses preuves).

Les médiums :

Leurs esprits clairvoyants permettent de lire dans ceux des autres. Ils ont accès aux pensées intimes des gens et, pour les plus doués, peuvent manipuler n’importe quel être humain comme une vulgaire marionnette. S’ils le souhaitent, ils peuvent aveugler ou ouvrir les yeux en transmettant des images. Un simple contact peut leur ouvrir les portes des secrets les mieux cachés, des souvenirs oubliés et des pensées les plus profondes, quoi que certains n’aient pas besoin de vous toucher pour cela.

Les chamans :

Utilisant le pouvoir des plantes, les chamans communiquent avec les esprits des défunts et accèdent à des plants dont les gens du commun ne soupçonnent même pas l’existence. Cela leur permet d’accéder à des connaissances sur le monde qu’ils peuvent ensuite utiliser comme bon leur semble. Maudire ou bénir, lever un enchantement, amener quelqu’un à agir selon son désir… les possibilités sont multiples. Leurs rêves sont également peuplés de messages, avertissement ou apaisement, la teneur diffère selon les circonstances. Certains chamans particulièrement doués possèdent en outre un esprit (souvent animal) qui les représente et les protège dans ces mondes auxquels ils sont les seuls à avoir accès.

Les druides :

Leur domaine : le corps et les plantes. Grands savants, les druides sont les maitres dans l’art de la médecine, pardon, la science de la médecine. Leurs potions et onguents sont efficaces pour soigner presque toutes les maladies, les blessures et mêmes certains petits tracas de la vie quotidiennes. Leur savoir permet également de contrôler les naissances : ils confectionnent des potions aux vertus contraceptives qui permettent aux femmes de ne pas enfanter avant le mariage ou après la naissance de leur second enfant. Naturellement, ils connaissent également les pires poisons mais n’en font pas étalage, sauf lorsqu’on leur demande d’abréger les souffrances des mourants pour les aider à partir en paix. Ils se transmettent ces connaissances uniquement entre eux et de mais à disciple. Leur précieux savoir est placé sous le sceau du secret afin que nulle oreille profane ne vienne à s’emparer de ce pouvoir à de mauvaises fins.

Note : les femmes druide sont souvent vues comme des sorcières, elles attirent plus souvent la méfiance que le respect, mais cela ne les empêche pas complètement de faire des affaires car elles demeurent aussi compétentes que leurs collègues masculins à qui il est plus difficile de confier ses petits tracas féminins, d’autant que les hommes druides respectent leurs collègues féminines et échangent volontiers leur savoir avec elles. Elles doivent cependant gagner la confiance de leur clientèle, ce que les hommes n’ont pas à faire, le statut de druide inspirant confiance.

________________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les domaines d'activité   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les domaines d'activité
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Baisse d'activité du roi des voleurs
» Rapport d'activité : "Biker des enfers"
» [Résumé des activités des Griffes de l'année 299 à 300]
» Baisse d'activité
» FORUM ACTIVITES LOISIRS - Activités 2011-2012

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Talsinia :: Les Registres :: Avant d'entrer :: L'univers-
Sauter vers: